Skip to content

Raconte moi une histoire… de management 2/3

Si le management m’était conté, il le serait avec ces trois histoires humoristiques. Et comme tout conte qui se doit, nous débuterons avec la phrase magique « Il était une fois dans le monde du management ».

Raconte moi une histoire… de management : Les cailloux

 

Il était une fois le plus grand spécialiste et formateur en gestion du temps et des priorités que la terre ait jamais porté. Il  faisait des conférences dans le monde entier avec des taux de facturation à faire saliver les sociétés les plus lucratives…

Un jour, un grand défi fut lancé à cet expert parmi les experts : former les « top executives » d’une grande société du CAC40 à la gestion du temps et des priorités… en 15 minutes ! En effet, c’était le temps maximum que ces femmes et ces hommes pouvaient consacrer sans regarder leurs mails ou répondre au téléphone.

Le grand formateur releva le défi et se présenta peu de temps après devant cette assemblée de puissants. Pour toute arme, il avait répartit sur une table luxueuse un vivarium carré et trois sacs. Afin de rendre moins austère le tout, il avait décoré cette même table d’une fleur magnifique posée dans un vase. Le défi des 15 minutes pouvait commencer… le combat allait être titanesque.

Il demanda à l’équipe de se répartir autour de la table et, de son premier sac, sortit des gros cailloux qu’il réparti dans le vivarium. Le formateur regarda ses formés et posa la question suivante :

– « Et maintenant, peut-on en ajouter dans le vivarium ? »

Bien sûr, une réponse consensuelle fusa immédiatement :

– « Non, le vivarium est plein ! »

C’est alors que le formateur sortit promptement du deuxième sac… des graviers ! L’affrontement tournait à l’avantage du formateur qui reposa exactement la même question à ses formés :

– « Et maintenant, peut-on en ajouter dans le vivarium ? »

L’oeil affuté et le propos acerbe, l’auditoire répondit toujours consensuellement :

– « Bien sûr que oui, il reste un dernier sac sur la table ! »

Effectivement, l’assemblée avait raison et le formateur remplit avec application le vivarium du sable  contenu dans le dernier sac. Une fois l’action réalisée, il posa pour la troisième fois la question :

– « Et maintenant, peut-on en ajouter dans le vivarium ? »

Méfiante mais devant se rendre à l’évidence qu’il ne restait plus aucun sac, l’audience répondit par la négative. C’est avec un bel effet de manche que le formateur posa délicatement la fleur hors de son vase pour ajouter au vivarium l’eau contenue dans le récipient en ajoutant :

– « Maintenant, le vivarium est plein, il est impossible d’en ajouter plus ! »

Le suspens était à son comble… 10 minutes s’étaient écoulées et les 5 dernières minutes devaient être utilisées à bon escient. C’est alors que le formateur s’exprima en ces termes :

– « D’après vous, que pouvez-vous en déduire ? »

Après une minute interminable, le Directeur résuma la pensée de toute son équipe :

– « Nous pouvons en déduire qu’il est toujours possible d’en ajouter plus ! »

A ces propos, toute l’équipe souriait pensant que ces 15 minutes auraient pu être utilisées de meilleure manière. Cher lecteur, vous l’aurez compris, l’estoc finale fut portée par le formateur qui répondit après un silence volontaire :

– « Et bien non. Ce qu’il faut déduire, c’est que si les gros cailloux ne sont pas mis en premier, il ne sera alors pas possible de tous les poser dans le vivarium ! Maintenant, imaginez que la taille des cailloux équivaut à la taille des priorités. Il faut donc planifier les tâches les plus prioritaires en premier sinon, elles ne rentreront pas dans votre agenda »

Et vous, ami lecteur, quels sont vos gros cailloux du moment ?

Retrouvez les deux autres tomes d’histoire de management :

Published inNon classé