Management de Transition

Entreprise spécialiste des PME / PMI & ETI Le Bon Manager au Bon Endroit et au Bon Moment

Comment optimiser ses coûts de recrutement grâce au management relai

 

45 000€ à 100 000€ de pertes

pour l’entreprise

 

C’est le coût d’une erreur de casting pour un recrutement [1]

 

Ce montant est calculé à travers les coûts directs : recrutement, rémunération, coûts liés à l’embauche ; et les coûts indirects : intégration et formation, frais de départs, & l’ensemble des conséquences indirectes liées au départ du salarié (baisse de CA, désorganisation du service, charge de travail supplémentaire pour les autres collaborateurs, baisse de moral des équipes, impact sur l’image de l’entreprise auprès des clients ou des fournisseurs…)

 

Une somme conséquente, surtout lorsque l’on sait que 16% des CDI ne vont pas au-delà de la période d’essai.[2]

 

Quelles solutions envisager pour ne plus se tromper ? Connaissez-vous le management relai ?

 

Définition du management relai

Tous les dirigeants savent qu’un manager clé peut soudainement être absent ou quitter l’entreprise : rupture de période d’essai, congé maternité, départ à la retraite, mutation, démission, … Il est alors difficile d’attendre son retour ou un prochain recrutement.

Difficile également de demander au supérieur hiérarchique ou à un collaborateur de l’équipe, déjà bien staffés, de prendre le relai au pied levé en plus de leur poste.

Le management relai est une reprise rapide du poste vacant par un manager de transition opérationnel et ultra-compétent sur une durée prédéfinie.

 

En quoi le manager de transition peut-il permettre de réduire les coûts & éviter l’erreur de casting ?

 

Le retour sur investissement et la valeur ajoutée du management relai

Par définition, un manager de transition est surdimensionné pour le poste pour lequel il a été missionné. Il va donc être opérationnel très rapidement (en moyenne 2 semaines après son entrée), permettant ainsi de :

  • Assurer la continuité de service et assumer les tâches quotidiennes
  • Définir rapidement et précisément une fiche de poste & des qualités requises pour la fonction qu’il exerce
  • Participer activement au processus de recrutement

 

Cela permet donc de :

  • Maintenir / optimiser la production & offrir de la visibilité aux collaborateurs de l’équipe qu’il encadre
  • Faciliter la réussite du recrutement par la bonne définition du poste
  • De prendre le temps de recruter le meilleur profil, et de ne pas choisir dans l’urgence pour ne pas se tromper (une deuxième fois ?)
  • Accompagner le futur manager et ainsi favoriser sa bonne intégration

 

Managenius peut témoigner du succès de ce type de mission, la dernière réalisée avec succès cette année. Notre manager de transition a participé activement au recrutement du nouveau manager, et a permis son intégration dans des conditions optimales !

 

[1] Source HR Voice – Recrutement raté, quel est le coût pour l’entreprise

Source Culture RH – Coût d’un mauvais recrutement

[2] Source Emploi-pro – 1 CDI sur 6 non confirmé à l’issue de la période d’essai